Vivre avec deux chats en appartement

Au mois de Janvier une nouvelle boule de poils est arrivée à la maison. Je vous présente Nopal !

Avant l’adoption du chaton

Il faut savoir qu’au départ nous n’avions pas du tout prévu d’adopter un autre chat. En tout cas pas tout de suite, pas cette année. Un chat avant d’être une machine à ronrons c’est un budget. Il faut en prendre en charge beaucoup de choses, que ce soit pour tous les jours mais aussi pour les imprévus. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère car c’est un engagement sur le long terme ! – Je rabâche des choses qui sont logiques mais je pense que c’est important de le faire. En plus de cela nous avions déjà Onyx, un chat adulte, à la maison. Il avait ses marques, ses petites habitudes. Malgré tout nous n’avions pas beaucoup de doute sur sa sociabilité. Onyx a l’habitude de rencontrer d’autres animaux, des chats mais aussi des chiens. Il arrive qu’on aille chez nos parents respectifs, et tous les animaux se côtoient sous le même toit. Sauf que dans ce cas là il n’est pas chez lui. Il n’y a pas ses odeurs. A la maison c’est un autre chat, un inconnu qui débarque sur son territoire. Nous nous demandions quand même comment il allait réagir. Adopter un chaton est plus simple pour éviter les rivalités, surtout avec un mâle.

Jai toujours rêvé avoir un maine coon. C’est vraiment le chat dont j’avais le plus envie. J’aime tout chez eux, leur physique comme leur caractère. Ceux sont de gros chats poilus et pot-de-colle. Ils aiment être près de leurs maîtres. Ils font penser au Lynx, notamment grâce aux poils sur leurs oreilles. Ca me change énormément de Onyx car c’est un chat calme qui déteste être porté. Il aime les câlins  quand monsieur a décidé. Nopal c’est tout le contraire. Elle est très joueuse et réclame très souvent des papouilles. Un amour avec tout de même un petit caractère.

Nopal_7

Comment avons-nous trouvé Nopal ?

Pour la petite histoire, ceux sont mon beau-frère et sa copine qui nous ont fait craquer. Ils venaient tout juste d’adopter un chiot, leur bébé Nuts un berger australien croisé husky. Ca a commencé à nous trotter dans la tête. Pour se trouver des excuses on se disait « Onyx a bien envie d’un compagnon de jeu, non ? », alors que les chats n’ont pas peur de la solitude. Quelques jours plus tard les recherches ont commencé. J’avais déjà pour habitude de regarder plusieurs site d’élevage de maine coon mais c’est sur le Bon coin, je l’avoue, que nous avons vu sa première photo. C’est la première fois que je voyais un coon dans ces couleurs. Après avoir bien lu la description, il s’est avéré que c’était une éleveuse professionnelle. Geoffray comme moi l’avons eu plusieurs fois au téléphone pour avoir des informations. Elle nous envoyait régulièrement des photos pour suivre sa croissance. Nopal était réservée une fois un acompte versé et nous avions hâte de l’avoir avec nous, enfin ! Le jour J, nous avons été accueillis chaleureusement. L’éleveuse avait une grande propriété avec un espace dédié aux chats, aussi grand que notre seul appartement ! Nous avons pu voir la famille de bébé Nopal en passant par le père jusqu’à la tante. Ensuite nous sommes descendus et là je n’ai jamais vu autant de papiers pour un chaton. Nous avons même constitué un dossier à la maison tant il y’avait de documents. Bref, tout était en règle, Nopal est un chat maine coon LOOF, testée contre les pathologies héréditaires. Nous sommes partis sereins, heureux avec la petite pour une toute nouvelle aventure. 

Nopal_11

La découverte de la maison et du maître de maison Onyx

J’avais lu qu’il valait mieux enfermer l’ancien dans la chambre, et laisser la nouvelle vagabonder dans le salon, pour qu’elle puisse faire ses marques. C’est donc ce que l’on a fait. Elle a vite compris qu’il y avait un autre habitant et qu’il n’était pas bien loin. Mais c’est vrai que j’ai vite ouvert à Onyx. N’ayant jamais eu d’agressivité envers le chat de ma maman – qui pourtant est une vraie râleuse, je lui ai fait confiance. Il s’est calé sous la table pour se contenter de l’observer d’un œil. Au départ Nopal ne l’a pas approché. Elle l’a même fuit, comme si elle avait un peu peur. Onyx ne l’a jamais cherché. A peine trois jours plus tard, ils jouaient ensemble comme s’ils avaient toujours vécu ensemble. Par contre on a vite remarqué qu’elle avait son petit caractère et qu’elle n’aimait pas qu’on ait le dessus sur elle. Nopal la rebelle ! Dès que Onyx se mettait sur elle, la plaquait sur le sol, elle râlait. Ca ne dégénère jamais car Onyx est clairement une crème. Dès qu’il l’entend pousser un miaulement il s’écarte. Aujourd’hui ils dorment à côté et se font pleins de bisous.

Onyx et Nopal_3

Conseil n°1 : Acheter une fontaine à eau.

Les coon sont des chats qui adorent boire au robinet. Ils jouent avec leurs pattes et éclaboussent partout. La notre a été trouvée sur le site Zooplus. On l’avait acheté pour Onyx au départ car il buvait très peu. Résultats, il avait tendance à faire des infections urinaires. Oui cela existe chez les chats. C’est plus fréquent chez les mâles. Si vous pensez que votre chat en fait un – il reste longtemps dans sa litière et peut même hurler, foncez chez le vétérinaire le plus vite possible ! Les deux chats ont adopté la fontaine à eau et ne boivent plus qu’avec ça.

Conseil n°2 : Prendre un arbre à chat géant.

Onyx avait déjà un arbre à chat imposant. Il a toujours adoré se prélasser dessus. Mais il commençait à se faire vieux. Il tanguait lorsqu’il sautait dessus. Les cordes étaient abîmées à force qu’il fasse ses griffes. On s’est donc dit qu’il était temps de changer. Geoffray a cherché un arbre qui puisse convenir à la masse imposante de ce chat.

Onyx et Nopal_1

Conseil n°3 : Disposer un peu partout des jouets.

On y avait pas forcément pensé mais on s’est vite rendu compte que Nopal était une véritable joueuse. Elle attaque tout, et ne s’arrête jamais. Donc pour éviter qu’elle ne mange les câbles ou autres objets dangereux, nous avons acheté plusieurs jouets qu’on a laissé un peu partout dans l’appartement. Ce qui nous fait beaucoup rire c’est de la voir courir comme une folle alors que Onyx l’observe étonné, perché sur son arbre à chat. Ils sont tellement différents c’est fou.

Nopal_9

Conseil n°4 : Séparer les gamelles

Onyx et Nopal ont chacun leur gamelle. Celle du plus vieux est en hauteur pour que la petite ne puisse pas venir lui piquer un peu de pâté. Nopal est une véritable goinfre. Elle n’hésite pas une seconde à pousser pour tout manger. Ils ont tout de même leur gamelle en commun où on leur met à volonté des croquettes. Les chats aiment venir manger tout au long de la journée.

Conseil n°5 : Ne pas oublier le brossage quotidien.

Nous avions demandé conseil à l’éleveuse pour ça. Onyx ayant les poils courts, on le brossait rarement. Pour le coon on nous préconisé de le faire deux fois par semaine. Nopal apprécie donc c’est parfait.

Conseil n°6 : Ne pas négliger l’ancien pour le nouveau

Oui c’est vraiment trop mignon un chaton. On a envie de faire pleins de câlins et de jouer sans arrêt avec lui. Mais l’ancien peut vite se sentir délaisser, voire menacé par le nouveau. J’ai donc maintenu toutes mes habitudes avec monsieur Onyx. Je le prend dans mes bras et le fait jouer. Je n’ai jamais eu de crise de jalousie de sa part puisque la cohabitation a été ultra rapide. J’ai conscience que nous avons eu beaucoup de chance. Merci Onyx ! Le plus important c’est que les chats reçoivent la même attention. Aucun ne doit être privilégié.

Onyx

Des photos et toujours plus de photos

Nopal_8

 

Onyx et Nopal

Nopal_5

Onyx et Nopal_2

Nopal

Publicités

Mon pêcher mignon : Le smoothie bowl

J’ai posté il y a quelques jours une photo d’un smoothie bowl sur Instagram, préparé par mes soins. Vous avez été nombreux à me demander une recette, alors je m’exécute. Sachez qu’il existe pleins de bonnes recettes et que vous pouvez tout à fait créer la vôtre selon vos goûts et vos envies du moment. 

Pour 2 personnes :

Pour la Base

♥  400 ml de lait d’amande

♥   1 sachet de fruits rouges congelés ( je les prends chez Picard )

♥  1 banane

♥  1 cuillère à café de sirop d’agave

Pour le Topping

♥  1 banane

♥ Des framboises

♥  Des myrtilles

♥  De la noix de coco râpée

♥  Des noix de pécan

♥  Des éclats d’amande

Passez tous les ingrédients au blender sans ménagement. En été j’aime rajouter de la crème glacée, notamment au yaourt. Je diminue donc la quantité de lait pour que la base ne soit pas trop liquide, car ce qui est important c’est que celle-ci tienne lorsque vous allez passer à la décoration. D’ailleurs c’est ma partie préférée. On peut laisser aller son imagination, sa créativité. Le smoothie bowl doit être beau pour qu’il nous fasse saliver !

img_9987

Régalez-vous bien et surtout n’hésitez pas à m’identifier si vous refaites la recette. Des bisous et à très vite !

signature

Bêtisier 2017

Pour le premier article de 2018, je vous propose de visionner toutes les photos que je classe dans les ratées. 

J’aime garder la totalité des photos prises lors des shootings. Ca permet d’avoir de bons souvenirs et de bien se marrer par la même occasion. Au lieu de garder tout ça pour moi je me suis dis que ce serait sympa d’en faire un article bêtisier. J’aime énormément les lire chez les autres blogueuses alors pourquoi pas. Allez c’est parti, accrochez-vous bien car il y a des pépites.

  • Les aléas de la météo
  • Quand je fais l’imbécile
  • Quand je parle au chéri
  • Quand j’en ai marre des gens qui passent
  • Quand je ferme les yeux, et que je fais des grimaces du coup
  • Quand je suis morte de rire

Bonne année et que 2018 soit meilleure encore ♥️

signature<<
p>

De la neige sur Lyon

Ce paysage si blanc, si paisible. On redevient enfant le temps d’un instant. 

Je vous retrouve pour un article en toute simplicité. Lundi matin Lyon s’est réveillé sous un manteau blanc. A peine réveillée, je me suis précipitée à la fenêtre pour voir la beauté du paysage. Tout devient merveilleux sous la neige. Mais elle engendre aussi beaucoup de galères, de surprises. Nous ne sommes pas forcément prêt à l’accueillir sur nos routes car il neige peu sur Lyon. Résultat, je me suis retrouvée sans bus pour aller au travail. Nous nous sommes quand même chaussés, mit un bonnet et nous sommes partis au parc le plus près de chez nous pour jouer dans la neige. Il fallait vite en profiter car elle n’allait pas tenir bien longtemps. Les arbres fondaient déjà. En attendant de revoir la Haute-Savoie sous la neige, je vous partage les clichés que nous avons pu faire avec l’amoureux.

Bonnet : Capcho

_DSC0167_DSC0195_DSC0201_DSC0235_DSC0228_DSC0154_DSC0165_DSC0218_DSC0175_DSC0234_DSC0160_DSC0240_DSC0200_DSC0233

Je vous retrouve très vite pour un futur article. signature

Les Fêtes des Lumières de Lyon

Lyon s’illumine pour un week-end magique. Je vous emmène avec moi ! 

Histoire de cette fête

Il faut savoir que cette tradition est née au 19 ème siècle. Les autorités religieuses avaient lancé un concours pour réaliser une statue de la vierge Marie, en bronze dorée. C’est celle que l’on peut apercevoir au sommet de la basilique de Fourvière. Mais à cause d’inondations l’inauguration a dû être reportée. Le temps finit par se calmer et les lyonnais décidèrent de poser des lumignons à leurs fenêtres. C’est ainsi que la fête des lumières apparut. Aujourd’hui, ça a prit beaucoup plus d’ampleur puisque la ville fait appel à des éclairagistes, designers, vidéastes, architectes, artistes pour nous proposer de somptueux spectacles de nuit. Les monuments deviennent de vraies œuvres d’art.

Lumignons

Parcours

Il y a normalement un parcours à suivre dans toute la ville. Je ne l’ai trouvé très instinctif. C’était un peu le bazar, et il arrivait très souvent qu’on soit ou que les autres soient à contresens. Heureusement que les rues sont larges et que les voitures ne sont plus autorisées sur les routes. (Soyez indulgents sur les photos, c’était notre première de nuit et ça n’a pas toujours été simple pour être bien placé)

  • Cathédrale Saint Jean

Nous avons commencé notre soirée par Saint Jean. Si je devais vous conseiller un endroit à voir c’est clairement la cathédrale. Les animations sont très colorées et accompagnées de sons. Du violet, du bleu à souhait, tout ce que j’aime : un véritable spectacle. On assiste à une déconstruction / reconstruction du monument. C’est ce que nous sommes allés voir en premier car il y a énormément de monde sur la place.

Saint Jean (4)

  • Le Parlement

Il n’y a pas grand chose, mise à part un jeu de lumière sur les façades. Il n’est d’ailleurs pas éclairé tout le temps. J’ai eu l’impression qu’il s’allumait au même moment que le spectacle de la cathédrale. Cela reste très joli à observer.

ParlementParlement (2)

  • Le Théâtre, place des Célestins

J’ai été surprise de voir le théâtre aussi joli cette année. J’avais été très déçue l’année dernière. Toutefois il n’y a aucune animation. Cela reste une simple projection statique. Le monument est quand même bien mit en valeur grâce aux couleurs et détails contrastés.

Le Théâtre

  • Place des Jacobins

Voici ma plus grosse déception de la soirée. Cette place et cette fontaine sont vraiment mon endroit favoris de la Presqu’île. J’en attendais beaucoup. Ils se sont contentés de poser une simple bulle autour de la fontaine, de mettre deux horloges. La lumière ne change pas, elle « clignote » tout simplement et est accompagnée d’une musique. Rien de plus. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Alice au Pays des Merveilles.

Place des Jacobins

  • Place des Terreaux : L’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux Arts

Tout comme la cathédrale Saint Jean nous avons le droit à un spectacle animé. Il s’intitulait « Enoha fait son cinéma ». La petite fille et son chat rejouait certains passages connus de film, tels que E.T, Star Wars … C’est agréable à regarder. On essaye de deviner de quels films il s’agit.

Enoha fait son cinéma (2)

Enoha fait son cinéma

  • L’Opéra

Il y’avait comme des pêcheurs. J’ai trouvé que c’était poétique mais bien simple. Il n’y avait ni son, ni lumière qui change.

Opéra pêcheur de goutes

  • Cordeliers

Je l’avais déjà vu en photo, ou sur instagram. Je pensais que c’était des poissons au premier abord. Mais en réalité ceux sont des chouettes, comme celle d’Harry Potter vous voyez ? Au sol il y’a leurs oeufs qu’elles couvent, protègent. On est resté pas mal de temps devant elles tant on a aimé le bal aérien qu’elles faisaient.

Chouettes (2)

  • La place Bellecour

Nous avons terminé avec cette place que j’ai beaucoup aimé. De loin on aurait dit un vaste champ de fleurs illuminés. Même Louis XIV avait mit sa cape parsemée de soleil. Les fleurs changeaient de couleurs. La féérie était bien présente.

Fêtes des Lumières BellecourLouis XIV et sa cape

Curlymlleflaa Fête des Lumières

Mon ressenti

Tout comme l’année passée j’ai été éblouie par la Cathédrale Saint Jean. On voit qu’ils focalisent tout sur ce monument. Les lumières jouent avec la structure de la cathédrale. La ville est très belle avec toutes ces lumières, cette magie ambiante. Lyon rayonne. Malgré tout je garde une légère déception. Pour la majorité des lieux cela reste très statique. Le parcours que nous avons choisi se fait assez vite puisqu’il n’y a pas d’animations à suivre, à observer. Nous avons de nombreuses façades, fontaines qui auraient pu être mit en lumière et accueillir des animations. Les rues de la Presqu’île restent assez fades. J’aurai aimé qu’elles soient décorées pour Noël par exemple, puisqu’une fois les installations de la fête il ne restera rien. Cela n’aurait pas juré puisque des guirlandes restent des lumières.

La foule est un point à ne pas négliger même si j’ai trouvé qu’il y’avait moins de monde que l’année dernière. La circulation a été simple dans l’ensemble malgré que les sens de circulation n’ont pas toujours été respectés. Je vous conseille d’y aller le premier jour, avant que les touristes arrivent en masse.

L’année d’avant nous avions été un samedi avec mes parents. C’était le retour de la fête car l’édition de 2015 avait été annulée. La sécurité avait été renforcée. Il y avait un large périmètre de sécurité où des militaires, policiers nous fouillaient. Mais cette année j’ai été choquée de voir que la sécurité était quasi inexistante. Les agents de sécurité nous laissaient passer sans nous regarder. Ils n’étaient pas armés.

Je compte quand même y retourner l’année prochaine, et j’espère pouvoir emmener ma sœur ou mes beaux-parents qui n’ont pas encore eu l’occasion de venir pour cet évènement. Cela reste un moment magique, avec il faut le rappeler une belle histoire derrière. 

signature

Je suis animatrice périscolaire

Depuis la rentrée au mois de septembre je suis animatrice périscolaire dans une école élémentaire. En avril dernier j’ai échoué au concours de professeur des écoles. Mon master étant presque finit, je me retrouvais dans l’impasse. Il fallait que je me trouve une roue de secours.

Quesako ?

Le périscolaire est un service proposé aux familles en lien avec l’école. C’est un temps où l’enfant est à l’école ou dans un centre, en dehors des cours obligatoires : accueil du matin et du soir, déjeuner, ateliers distractifs ou culturels du temps de midi. Il est mit en place par les communes. Lyon en fait donc partie. En ce qui me concerne je travaille avec des enfants de CP au CM2, pendant les pauses méridiennes et le vendredi toute la journée. Il peut m’arriver de travailler au centre social et culturel pendant les vacances.

L’animateur périscolaire met en place des activités, des animations de toutes sortes. Elles peuvent être ludiques, artistiques, sportives, manuelles… On est en lien direct avec les parents et les enseignants pour qu’il y’ait une continuité dans les apprentissages des enfants.

Comment ?

Il faut avoir le  BAFABrevet d’aptitude aux fonctions d’animateur. Pourtant moi-même je n’ai pas ce diplôme. Vous vous demandez donc comment j’ai pu en arriver là. J’ai en effet postulé via Pôle emploi cet été. Je cherchais un job à temps partiel pour que je puisse aller à mes cours et surtout réviser à côté. Je voulais également rester dans mon domaine : les enfants, la pédagogie. N’étant pas certaine que mon master MEEF – formation pour devenir professeur des écoles soit reconnu comme un équivalent du BAFA, j’ai mis en avant mon expérience avec les enfants, mes différents stages effectués durant mes études dans ma lettre de motivation et cv. Cela m’a également beaucoup servi lors de l’entretien.

Un journée type

Je commence le travail un peu avant que les enfants soient en pause du midi. L’équipe se réunit pour parler de l’organisation. Tous les coins de la cour doivent être occupés par un animateur. Nos yeux sont partout car nous veillons à la sécurité et au bien-être de tous les enfants. Chaque animateur a en charge une classe à aller chercher. Nous montons dans notre classe et faisons l’appel de la cantine. Une fois les élèves récupérés, nous descendons tous ensemble dans la cour. Les animations, les jeux peuvent commencer. Le vendredi, je travaille jusqu’à 18 heures. Nous proposons aux élèves de s’inscrire dans différentes activités, pensées au préalable, comme par exemple la cuisine ou bientôt du théâtre.

composition-coloree-des-materiaux-scolaires_23-2147650797

Designed by Freepik

Des anecdotes (Périscolaire et centre compris)
  • Les enfants sont sans filtre. Si tu as quelque chose sur le visage, ou un habit original selon eux, ils te le diront sans ménagement : « Mais Flaviane pourquoi tu as mis un rideau ?« 
  • Les enfants aiment connaître toute ta vie. Ils sont d’ailleurs de très bons enquêteurs : « est-ce que tu as un mari ? Est-ce que tu as des enfants ?« . « Oh mais tu as instagram ! » m’a dit un enfant après avoir aperçu une notification sur l’écran de mon portable…
  • Ils veulent même te caser avec tous les autres animateurs :  » – Ton chéri c’est lui ! -Comment ça ? – Je l’ai fait à la plouf.« 
  • Un enfant ça parle énormément. Si tu écoutes une histoire tu es partie pour un bon moment et parfois tu aurais préféré ne rien savoir : « Hier matin papa et maman se battaient dans le lit« . « A la maison j’ai un chien, deux chats, un poney, un poisson rouge, des poules… » et la liste est encore longue.
  • Préparez les mouchoirs. Les microbes sont vos pires ennemis.
  • J’ai appris à défaire et remettre une couche. Je n’avais jamais fait ça de ma vie.
  • Il faut absolument connaître l’endroit où est posé la trousse de secours. Les bobos sont monnaie courante.
  • Lorsque j’aurai moi-même des enfants je ferai attention aux vêtements car ils les quittent à un moment donné et les posent n’importe où. « A la recherche des vêtements perdus« .
  • Tu as tellement de prénoms dans la tête qu’il t’arrive de ne plus savoir. « Quentin. Quentin ! Quentiiiiiiin !!! »  » AH tu ne  t’appelles pas Quentin ?! ». Parfois tu as même dans ton groupe plusieurs enfants qui ont le même prénom.
  • Il y a toujours CET enfant tactile, même un peu trop.
  • Tu connais par coeur les noms étranges des jeux collectifs : dragon puant, tomate ketchup.
  • J’ai eu « la chance » de surveiller la couchette des petits. J’ai mit une berceuse. J’ai falli m’endormir avec eux.
  • J’ai une boite à trésors à la maison. C’est tout ce que les enfants m’ont donné dans la journée.
  • Une fois rentrée à la maison je tombe comme une loque.

Petite nouvelle que j’étais dans le domaine de l’animation j’avais énormément d’appréhensions mais je me suis très vite intégrée, et me suis faite à l’organisation. Je suis ravie de voir les enfants et leurs bouilles tous les jours. Ce métier est réellement une bonne expérience pour mon avenir professionnel et j’aurai de quoi dire pendant mes oraux. L’année scolaire est loin d’être finie. Pleins de choses m’attendent.

signature

Nos 7 ans d’amour

Quelle belle occasion que notre anniversaire et nos 2555 jours d’amour pour une toute première apparition de l’amoureux sur le blog. 

Car oui aujourd’hui nous fêtons l’amoureux et moi nos 7 ans ensemble. Les jours passent et je me rend compte de la chance que j’ai de l’avoir à mes côtés.

C’est au lycée, en première,  que nous nous sommes rencontrés. Nous étions un couple improbable. Premièrement car Geoffray ne devait pas être dans le même lycée que moi. Ça c’est joué à une option. Deuxièmement, j’étais une première littéraire et lui un première scientifique. Deux mondes complètement opposés. Mais une amie que nous avions en commun nous a présenté l’un à l’autre. Ça a tout de suite accroché entre nous. Depuis on ne s’est jamais quitté. Le temps passe si vite, pourtant je ne vois pas les jours défiler tant c’est simple d’être à ses côtés. C’est même une évidence. J’ai grandis à ces côtés et je me vois vieille auprès de lui. 7 ans après tout qu’est-ce que c’est dans une vie quand on sait qu’on va la vivre ensemble.

Avant d’être mon amoureux il est également mon meilleur ami. Nous avons une grande complicité et nous nous comprenons très facilement. Pas besoin de mots, seul le regard suffit. Pour moi c’est le plus important et c’est sans doute pour cette raison que notre histoire dure. On s’est installé très vite ensemble, tout c’est fait naturellement. Il est toujours à mes côtés, et me suit les yeux fermés dans toutes mes frasques et délires. Ce n’est pas le plus grand des romantiques mais il a pleins de petites attentions qui font que je suis certaine de son amour pour moi. Il m’emmène et vient me chercher au travail lorsque j’ai peur d’y aller seule ou de prendre les transports. Il m’accompagne toujours et me tient la main lorsque je ne vais pas bien. Je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui sans lui. Merci à lui d’être mon pilier, mon amant pour la vie. Pleins de belles choses nous attendent encore. A notre amour, à notre avenir à deux.

C’est ça l’amour, quand une simple présence, le simple fait de voir son visage si familier parvient à balayer tous les problèmes, l’espace de quelques instants. Je t’aime Geoffray 

Processed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 preset

Photos : Wendy Jolivotsignature

Vacances sur Evian-les-bains

Coucou, je voulais absolument écrire un article sur mes vacances en Haute-Savoie, sur Evian plus précisement. Je n’ai pas une grande famille, seulement deux sœurs et deux cousins germains, pourtant c’est très compliqué de trouver un moment pour se réunir tous ensemble. Ma petite sœur Maroussia habite près de Marne la Vallée et travaille dans la restauration. Ces horaires font qu’elle part peu en week-end. Elle n’est d’ailleurs jamais venu chez moi sur Lyon. Pour nous voir je passe souvent quelques jours dans son appartement. Mais voilà j’ai une deuxième petite sœur, qui elle habite encore chez mes parents. Je suis la plus chanceuse de nous trois puisque je les vois toutes les deux séparément et régulièrement. Cette année, Maroussia devait récupérer une des voitures de mon père. C’était donc une très bonne occasion pour se retrouver tous les cinq. L’amoureux n’a pas pu venir puisqu’il travaillait. Lyon est tout de même à 2 heures 30 en voiture. Les deux jours de congés auraient été trop courts. J’ai donc réquisitionné mes sœurs pour faire des photos. Je vous avoue que ça été très difficile ! Elles ne touchent jamais d’appareil photo. J’ai pu tout de même récupérer quelques clichés que je trouve beaux.

Mes parents habitent en campagne et ont une vue imprenable sur le lac. C’est paisible et chaleureux. C’est tellement agréable d’entendre les oiseaux chanter rien qu’en ouvrant sa fenêtre, de cueillir des fleurs et fruits dans les champs, et de profiter du soleil qui effleure les arbres. On se retrouve. Ô combien j’ai gambadé dans ces vastes espaces verts lorsque j’étais plus jeune. Pourtant je vous disais dans cet article que j’avais fini par me lasser de la campagne, de ce silence. Aujourd’hui c’est un réel plaisir de me perdre dans les sentiers qui s’entremêlent aux ruisseaux. Et rien de mieux que de porter une petite robe légère babydoll que j’ai déniché sur asos. J’adore son motif vichy, super tendance cet été.

Que faire sur Evian-les-bains pendant les vacances ? 

Evian c’est également le lac, cette vue magnifique sur la Suisse et ses montagnes. C’est une station balnéaire je vous dis ! Il est possible de faire de belles balades sur les quais. Ils sont très jolis et bien aménagés pour se balader comme pour se baigner. J’ai d’ailleurs fait un saut dans le lac un soir. Bon c’est vrai j’ai galéré à rentrer mais c’est parce que je suis hyper frileuse. Les vélos et rollers sont les bienvenus. Vous pouvez également admirer les différents bâtiments historiques comme le Palais lumière, l’hôtel de ville, ou même le Casino. Les rues piétonnes sont super sympas et regorgent de petites boutiques. Et puis pourquoi pas s’arrêter prendre une glace au Glacier du Léman. C’est un rendez-vous incontournable ! Plus bas, près du lac il y a énormément d’activités aquatiques. Evian propose pleins de nouvelles choses comme faire du paddle, de la voile, faire un tour sur La Savoieenfin tout ce qui va sur l’eau quoi ! Puis après pour se remettre de ses exploits sportifs on file aux thermes, c’est pas génial ?

Je ne pourrai plus y vivre car le chablais est un endroit calme, trop pour moi. J’aime tout de même flâner dans les magasins. Mais pour les vacances c’est vraiment un endroit que j’apprécie de plus en plus. J’espère que vous aurez l’occasion d’y aller un jour et que vous penserez à moi. Je vous laisse avec quelques photos que j’ai pu faire pendant mon séjour.

DSC_7277DSC_7204DSC_7289

DSC_7353DSC_7343DSC_7304DSC_7384DSC_7378DSC_7400

Des bisous et à très vite pour un futur article.

signature

24 bougies

Hé oui c’est bel et bien mon anniversaire aujourd’hui. Je rajoute une bougie de plus à mon palmarès ! Je ne sais pas si je suis heureuse ou non. Je vois les 25 ans arriver très vite et ça me stresse un chouïa. Mais j’aime bien le chiffre 24, c’est un nombre pair. Mes deux derniers anniversaires étaient passés presque inaperçus. Ils étaient banals et je n’avais pas pu les fêter. A ce moment là, pour chaque 10 août je travaillais en restauration. Finissant très tard, une fois rentrée je filais me coucher fissa ! Pour mes 22 ans j’ai également eu une « surprise » qui m’a pourrie l’année. Je ne m’étalerai pas sur le sujet car c’est un sujet tabou et personnel. Cette année je compte marquer le coup, en tout cas d’en profiter. C’est vrai que le temps défile à toute vitesse. J’entend déjà mon père me dire « profite de tes années de jeunesse, car ça passe très vite ». Mais rien ne sert de se renfrogner car de toute façon que je le veuille ou non je vais prendre une année de plus. Du coup, le chéri et moi seront en tête à tête et c’est tout ce qu’il me faut. Je veux quelque chose de simple entourée de la personne qui m’est chère. Je pars ensuite quelques jours dans ma famille et ça fait bien longtemps que je n’ai pas partagé un anniversaire avec eux. Nous serons réunis tous les cinq.

Je suis d’accord qu’il faut profiter de sa jeunesse. Pourtant je n’ai jamais été ce genre de fille à sortir, à faire la fête comme une folle. J’aime rester chez moi accompagnée de l’amoureux et d’un bon plaid – et du bon chocolat chaud en hiver. C’est vrai que cela peut paraître bizarre pour certaines personnes. J’ai en réalité déjà un comportement de mamie aha ! Finalement j’ai dû aller à tout casser 3-4 fois en boîte -oupsi. Pourtant on m’a toujours dit que je faisais plus jeune, et ça depuis toute petite – je dois avoir un bon capital génétique. On ne m’a jamais donné mon âge exacte. Je serai d’ailleurs très curieuse de savoir quel âge vous croyiez que j’allais avoir aujourd’hui. Je suis le genre de personne à qui on demande si je passe le bac, on donne mon verre alcoolisé à mon amoureux qui fait trois têtes de plus que moi – et j’ai un an de PLUS BORDEL, et forcément à qui on demande sa carte d’identité. Cela ne tient pas forcément de ma taille, de mon visage mais sans doute de mon comportement. Je sais être sérieuse évidemment hein mais j’aime faire la fofolle. J’aime garder une part d’enfance en moi. Notamment il y a des tsum, des funko pop par ci par là dans l’appartement. Ces touches de magies, de féeries font parties de moi et c’est ce qui me caractérise. Rien ne sert de vouloir grandir trop vite mais il faut accepter qu’on prenne une année de plus. 

DSC_6501

DSC_6379-2DSC_6506

Bisouille ♥️

signature