Parmi les roses

Dans le dernier article j’avais écris comme quoi je disais au revoir au printemps et à ses jolies fleurs. Hé bien les roses n’avaient pas encore dit leur dernier mot. 

En début de mois nous avons accueilli les beaux-parents à la maison. Qui dit invité dit journée dans Lyon. Le chéri et moi-même avons joué les guides touristiques le temps d’un week-end. Evidemment, un passage sur Fourvière était obligatoire. C’est en descendant par les parcs juste en dessous que nous sommes tombés sur la roseraie. Nous n’avons pas pu shooter ce jour là pour plusieurs raisons. La première c’est que je ne suis pas à l’aise devant mes proches. Poser devant des « inconnus » ne me dérange pas mais alors devant mes proches c’est – No Way ! La raison la plus importante était que les roses n’étaient tout simplement pas toutes écloses. C’est donc quelques jours plus tard, et en semaine, que nous sommes revenus admirer les jolies roses. L’endroit est sublime avec ces grandes arches et toutes ces espèces de roses. C’est un vrai plaisir pour les yeux mais également pour le nez. Je vous laisse juger par vous-même. J’en profite pour vous montrer la jolie combishort. Sous certains angles on pourrait croire que c’est une robe. En tout cas j’adore ses volants, sa couleur, son motif à pois. Elle est parfaite.

Robe : Zohoha

_DSC0401_DSC0407_DSC0436_DSC0388_DSC0429_DSC0390_DSC0412_DSC0435_DSC0404_DSC0389

Publicités

Balade en robe babydoll

On ne sait plus sur quel pied danser avec cette météo qui change chaque jour.

Alors pour faire revenir le soleil et la chaleur j’ai décidé de vous poster un look frais et léger. Point météo fait !  Il est également temps de dire au revoir au printemps, et toutes ces jolies fleurs (même si j’ai en réalité encore shooté autour de belles roses). Quoi de mieux que des tulipes en fond pour un dernier shoot printanier. J’ai complètement craqué pour cette robe babydoll à carreaux. Elle est tellement légère qu’on ne la sent pas sur soi, parfaite pour les jours où la température est élevée. Les manches à volants sont vraiment adorables. Sa forme évasée fait qu’elle convient à toutes les morphologies. En tout cas je l’adore, et elle va être mon alliée tout cet été. Je voulais donner un côté 60’s à mon look. C’est pour cette raison que je porte mes lunettes rondes, déjà présentées dans mon look précédent, et un rouge-à-lèvres rouge. Allez à l’année prochaine doux printemps!

Robe : Asos / Lunettes : Primark / Collier : Bohostone

Photos : Firestood

Robe légère_1Robe légère_16Robe légère_2Robe légère_6Robe légère_12Robe légère_15Robe légère_10Robe légère_3

Robe légère_13Robe légère_8Robe légère_9Robe légère_14Robe légère_11

signature

Comme un air d’été !

J’ai conscience d’avoir de la chance. J’ai un amoureux en or qui me suit dans tous mes projets, et qui se dévoue pour moi et ma passion. Malgré tout j’aime également passer sous l’objectif d’autres photographes.

A la fin du mois d’avril j’ai eu la joie de travailler avec Laurine alias Firestood sur instagram, une jeune photographe prometteuse. J’avais vraiment hâte de vous partager les photos que nous avons faites ensemble, même si certaines ont déjà été dévoilées sur mon compte ig. Elles sont toutes vraiment magnifiques, ce qui m’a compliqué la tâche lors du choix des photos pour l’article. J’ai été subjuguée par toute cette lumière, ces couleurs qu’elle a su capturer. Et clairement je suis même sublimée. Elle a su trouver les lieux qui me correspondent, et qui se marient à la perfection avec ma tenue. Hé oui encore des fleurs, mais après tout c’est le printemps alors j’en profite. Il a fait si beau et si chaud cette journée. C’était comme si l’été venait de s’installer. Je croise les doigts pour que le soleil revienne vite nous faire coucou. Normalement c’est pour ce week-end. Pour ce look estival j’ai décidé de porter un bandeau d’une créatrice lyonnaise que j’ai rencontré lors d’un vide dressing. Vous pouvez donc la retrouver en boutique sur Lyon ou sur son E-shop. Il y a des motifs ananas dessus. Vive les fruits exotiques ! Contrairement aux autres bandeaux, celui-ci à une barre en fer à l’intérieur qui permet de garder la forme de « couronne ». Il suffit de le mettre une fois et le bandeau garde la taille de notre tête. Plus qu’à l’enfiler sans avoir aucunes bosses, ou de cheveux disgracieux qui ressortent. Qui dit soleil dit lunettes. J’ai donc jeté mon dévolu sur une paire ronde dorée. Elles ont un côté rétro qui se marie très bien avec le reste de la tenue. Pour la jupe, j’ai choisi du jaune. Elle est parfaite ! Vous connaissez mon amour pour cette couleur. Vous allez en voir encore pour un moment car je ne m’en lasse pas. Les enseignes aiment également le jaune. Il y en a dans tous les rayons. Sa forme paperbag est ultra pratique. Je l’ai prise  en M pour pouvoir la serrer comme je le souhaite. Mon haut date de la collection de l’année dernière mais la dentelle ça ne se démode pas. Vous pouvez en trouver partout et il y’en a pour tous les goûts. Trève de blabla, je vous laisse découvrir l’intégralité des photos.

Jupe : Bershka / Headband : Yllefaitmain / Lunettes : Primark / Panier : Zara

Comme un air d'été_7Comme un air d'été_11

Comme un air d'été_5Comme un air d'été_8Comme un air d'été_15Comme un air d'été_4Comme un air d'été_14

Comme un air d'été_1Comme un air d'été_13Comme un air d'été_9

signature

Mon pêcher mignon : Le smoothie bowl

J’ai posté il y a quelques jours une photo d’un smoothie bowl sur Instagram, préparé par mes soins. Vous avez été nombreux à me demander une recette, alors je m’exécute. Sachez qu’il existe pleins de bonnes recettes et que vous pouvez tout à fait créer la vôtre selon vos goûts et vos envies du moment. 

Pour 2 personnes :

Pour la Base

♥  400 ml de lait d’amande

♥   1 sachet de fruits rouges congelés ( je les prends chez Picard )

♥  1 banane

♥  1 cuillère à café de sirop d’agave

Pour le Topping

♥  1 banane

♥ Des framboises

♥  Des myrtilles

♥  De la noix de coco râpée

♥  Des noix de pécan

♥  Des éclats d’amande

Passez tous les ingrédients au blender sans ménagement. En été j’aime rajouter de la crème glacée, notamment au yaourt. Je diminue donc la quantité de lait pour que la base ne soit pas trop liquide, car ce qui est important c’est que celle-ci tienne lorsque vous allez passer à la décoration. D’ailleurs c’est ma partie préférée. On peut laisser aller son imagination, sa créativité. Le smoothie bowl doit être beau pour qu’il nous fasse saliver !

img_9987

Régalez-vous bien et surtout n’hésitez pas à m’identifier si vous refaites la recette. Des bisous et à très vite !

signature

Bienvenue joli printemps

Le printemps est là ! Je ne suis que joie face à toutes ces fleurs qui bourgeonnent, ces rayons de soleil qui réchauffent ma peau.  

Oui ce n’est pas officiellement le printemps mais dès que les températures ont commencé à augmenter, et que le soleil a pointé le bout de son nez j’ai crié à la belle saison. Malgré le dicton « avril ne te découvre pas d’un fil » j’ai lâché mes collants et mon écharpe. Oui je sais nous ne sommes pas encore au mois d’avril, mais justement ! La plupart des gens que je croise sont encore avec leurs manteaux alors que moi je n’ai qu’une envie c’est de sauter partout avec mes jambes nues. Regardez-moi ces jolies fleurs, ces magnolias sur la place du théâtre. Dans quelques jours ils seront tous bien fleuris. On est tout de suite de bonne humeur. Mon cœur balance réellement entre l’automne et le printemps. Ces deux saisons ont beaucoup de charme. Mais le printemps c’est le basculement dans la vie. Tout renait. Les oiseaux ressortent et chantent en chœur avec le soleil et les bourgeons. J’ai hâte de vous concocter pleins de looks en robes. En attendant je vous laisse avec ce superbe pantalon jupe culotte, tellement pratique et confortable à souhait.

Pantalon : Asos / T-shirt : Bizzbee / Montre : Elixa

_DSC0181_DSC0130_DSC0223_DSC0228

_DSC0217_DSC0151_DSC0230_DSC0199_DSC0274

signature

Direction Mars !

Qui a dit qu’une petite pause digitale ne pouvait pas faire du bien. 

Même si j’ai été présente sur instagram et que j’ai continué à poster une photo tous les jours, je n’ai pas publié ici, sur le bébé blog, depuis un mois. Les raisons sont assez simples. Depuis la rentrée j’ai augmenté mes heures au centre aéré. Je travaille désormais le mercredi toute la journée et je rentre bien après le coucher de soleil. Une fois arrivée à la maison je me laisse tomber comme une masse sur le canapé. Les enfants ça fatiguent ! Mon rythme a complètement été chamboulé. Le chéri et moi avons dû nous réorganiser pour trouver du temps pour nous et pour les photos. A rajouter à cela la météo. Tantôt il fait moche, tantôt il fait froid (notre garage s’en souvient puisqu’il est inondé). J’ai donc été démotivée à l’idée de faire des shooting sous la pluie. La lumière est désastreuse à la maison, ce qui ne facilite pas les choses.

Bref, je suis très heureuse de pouvoir revenir ici et de pouvoir de nouveau vous partager un look que j’aime énormément porter en ce moment. Je vous disais que la température du moment me refroidissais, mais elle a aussi des avantages. Les gens sont comme moi, ils n’aiment pas sortir lorsqu’il fait froid. La place de saint Jean était quasi vide. Ca été un réel plaisir pour les photos. Je vous présente donc une des trouvailles des soldes, cette robe chasuble à motifs spatiaux. Elle n’est malheureusement plus disponible sur le site, mais on en trouve beaucoup de semblable un peu partout. J’ai décidé de porter mes mocassins bordeaux vernis offerts par ma sœur à Noël (merciiiii je les aime tellement !). Les pompons sont adorables. Quant au couvre-chef, je ne vous le présente plus. Ce béret ne quitte plus mes boucles.

Robe : Mango / Pull :  H&M / Mocassins : Primark / Béret : Asos

Salopette - béret (18)

Salopette - béret (6)

Salopette - béret (24)

Salopette - béret (12)

Salopette - béret (14)

Salopette - béret (20)

Salopette - béret (15)

Salopette - béret (21)

Salopette - béret (5)

Salopette - béret (19)

Des bisous et à très vite pour un prochain article.

signature

Pantalon paperbag et joli béret gris

Cette semaine c’était Noël avant l’heure ! Le chéri et moi avons acquis un tout nouvel objectif. 

Hé oui vous avez bien lu ! Ca faisait déjà un bon bout de temps que je voulais un nouvel objectif. Bien que mes précédentes photos soient sympas, je n’étais pas pleinement satisfaite. Il n’y avait pas le fameux bokeh qui met tant en valeur le portrait. On était parfois restreint sur nos lieux de shooting car il y avait toujours un élément qui nous gâchait la photo. C’est maintenant terminé, le flou rend la photo harmonieuse. Après avoir maintes et maintes fois parlé de cette envie, le chéri m’a annoncé qu’il aimerait également avoir un 50mm en sa possession. Ni une ni deux j’ai sauté sur l’occasion. Il fallait l’essayer au plus vite, et c’est donc au parc de la tête d’or qu’on a été – je sais c’est notre deuxième maison.

Passons à la tenue. Si vous me suivez sur instagram vous avez déjà eu l’occasion d’apercevoir mon béret gris. Je ne pensais pas un jour pouvoir porter ce genre de couvre-chef. Clairement je l’associais aux papis, ou au cliché bien français. Mais si ! Vous savez ce vieux monsieur qui porte une marinière et qui marche dans la rue avec sa baguette sous le bras. Je n’étais pas convaincue, mais à force d’en voir un peu partout j’ai finis par succomber. Aucun regret,ça se porte avec tout ! Il se suffit à lui-même. Je vais même m’en prendre de différentes couleurs tant je l’aime celui-ci. Je vous présente aussi mon pantalon paperbag, fluide et tellement agréable à porter. Il donne autant un air décontracté que habillé et souligne très bien ma silhouette. Pour ce qui est du haut c’est un pull léger basique. Il tient chaud comme il faut. Mes compensés sont des chaussures que j’ai dans mon placard depuis le lycée. Elles n’ont pris aucune rides aha. Pour ce qui est des bijoux, je porte une bague envoyée par le site Neejolie. Je l’aime beaucoup malgré le fait que je n’ai pas pour habitude d’avoir des bagues aussi grandes.

Béret : Asos / Pantalon : Pull&Bear / Haut : H&M / Chaussures : ancienne co / Bague : Néejolie

87AE616B-2C9A-471D-8031-8D506ADBB2EC161E475D-7823-478E-97A4-65ABBB7E18641A653794-0DAC-4E19-9419-7985C00C9CFF461339EC-CA82-488C-8DE2-4E08D6D5126A17BBAECF-9EC4-4205-A80A-DCEADB727EA76194D3AA-1473-4E1F-BA22-30557ED486759BEF11DD-EC56-48B7-B33D-65DCF30DD7945A79A871-B2AB-414F-B7EA-151312AE650D49071726-1D3E-48BD-8576-9528D8A8A31B13E80221-9212-44DB-A186-D7A472C37747Des bisous et à très vite !

signature

Nos 7 ans d’amour

Quelle belle occasion que notre anniversaire et nos 2555 jours d’amour pour une toute première apparition de l’amoureux sur le blog. 

Car oui aujourd’hui nous fêtons l’amoureux et moi nos 7 ans ensemble. Les jours passent et je me rend compte de la chance que j’ai de l’avoir à mes côtés.

C’est au lycée, en première,  que nous nous sommes rencontrés. Nous étions un couple improbable. Premièrement car Geoffray ne devait pas être dans le même lycée que moi. Ça c’est joué à une option. Deuxièmement, j’étais une première littéraire et lui un première scientifique. Deux mondes complètement opposés. Mais une amie que nous avions en commun nous a présenté l’un à l’autre. Ça a tout de suite accroché entre nous. Depuis on ne s’est jamais quitté. Le temps passe si vite, pourtant je ne vois pas les jours défiler tant c’est simple d’être à ses côtés. C’est même une évidence. J’ai grandis à ces côtés et je me vois vieille auprès de lui. 7 ans après tout qu’est-ce que c’est dans une vie quand on sait qu’on va la vivre ensemble.

Avant d’être mon amoureux il est également mon meilleur ami. Nous avons une grande complicité et nous nous comprenons très facilement. Pas besoin de mots, seul le regard suffit. Pour moi c’est le plus important et c’est sans doute pour cette raison que notre histoire dure. On s’est installé très vite ensemble, tout c’est fait naturellement. Il est toujours à mes côtés, et me suit les yeux fermés dans toutes mes frasques et délires. Ce n’est pas le plus grand des romantiques mais il a pleins de petites attentions qui font que je suis certaine de son amour pour moi. Il m’emmène et vient me chercher au travail lorsque j’ai peur d’y aller seule ou de prendre les transports. Il m’accompagne toujours et me tient la main lorsque je ne vais pas bien. Je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui sans lui. Merci à lui d’être mon pilier, mon amant pour la vie. Pleins de belles choses nous attendent encore. A notre amour, à notre avenir à deux.

C’est ça l’amour, quand une simple présence, le simple fait de voir son visage si familier parvient à balayer tous les problèmes, l’espace de quelques instants. Je t’aime Geoffray 

Processed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 presetProcessed with VSCO with hb2 preset

Photos : Wendy Jolivotsignature

Je suis atteinte de stress chronique

Pour les personnes qui me connaissent, elles savent toutes que je suis une fille nerveuse, mais alors très nerveuse. 

Un rien peut me stresser. Dès qu’il y a une situation nouvelle, un problème que je juge insurmontable, je ne vais pas être bien et commencer à paniquer.

DSC_6315

Symptômes 

Mon stress peut se voir assez facilement sur moi. Certaines personnes mangent leurs ongles, moi je m’attaque tout simplement et sans aucune culpabilité à ma peau qui se trouve sur mes doigts. J’ai un peu honte d’en parler parce que ce n’est vraiment pas flatteur et que clairement ça fait flipper – oui je me mange … Je le fais depuis des années, depuis que je suis toute petite, mais avec l’âge ça a pris des proportions énormes. Dès qu’il va avoir quelque chose qui va perturber mon bien-être je vais me mutilerdésolée le mot est fort mais ça y ressemble car c’est parfois à sang. Je fais également des crises de panique lorsque mon stress est trop grand et que je n’arrive tout simplement plus à le contrôler. Mon cœur bat vite, j’ai des crampes dans les mains, ma gorge qui se serre, et je pleure évidemment. Bref, que des réjouissances. Pour finir je fais souvent des malaises. Il n’y a pas longtemps, juste avant les vacances d’été j’ai eu un oral à la fac. C’était un oral stupide et je n’avais aucune raison de paniquer puisque nous étions deux à parler. Pourtant je suis arrivée au tableau chancelante. Au bout de quelques phrases j’ai eu des fourmis dans les yeux. Une minute plus tard je me suis retrouvée au sol, inconsciente. Voilà voilà ! C’est assez compliqué à gérer surtout quand je suis amenée à parler devant des enfants et des parents –dois-je rappeler que je veux devenir professeur des écoles ? Pourtant je n’aime pas avoir l’attention sur moi. J’arrive également à psychoter avant de voir un film pour la première fois au cinéma. Je me pose mille questions sur l’intrigue. Je me demande si je vais avoir peur ou non. AH oui parce que je suis ultra froussarde en plus ! Forcément qui dit stress permanent dit manque de sommeil. Je ne sais clairement pas éteindre mon cerveau pour m’endormir sereinement. Du côté relationnel ça peut être vite invivable pour mon chéri qui vit avec moi depuis maintenant cinq ans. Il est parfois mon défouloir émotionnel.

Les sources de stress
  • L’inconnu, l’imprévu

J’aime être organisée et avoir ma petite routine de tous les jours. Je fais tout pour rester dans ma zone de confort. Je suis incapable de répondre à un numéro qui n’est pas dans mes contacts. Mais j’ai aussi beaucoup de mal à rappeler les gens, même ceux que je connais. Il est très rare que je me rende dans un lieu que je ne connais pas seule. Je suis accompagnée à chaque fois – Merci Geoffray ! Dès que je sors de mon cadre habituel tel qu’un événement, un rendez-vous important ou non je me pose pleins de questions. Si je connais la date en avance, je vais commencer à paniquer quelques jours avant au point de ne plus dormir et bien me nourrir. J’ai peur que l’on me juge, que je ne sache pas agir correctement. Je veux faire les choses bien. Malgré mes différents tatouages, mon stress est toujours aussi grand à chaque rendez-vous. Une fois installée je relâche toute la pression et finit par m’évanouir devant tout le monde – désolée les tatoueurs qui ont subi ça, je sais à quel point vous vous êtes inquiétés. 

  • Stress de parler devant des gens

J’anticipe à chaque fois. Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer l’instant, le scénario. Le regard des gens braqué sur moi me donne le mal de cœur. Il n’y a pas de raison particulière. Une fois devant mes jambes tremblent, ma peau pâlit.

  • Stress de l’accumulation de travail

La procrastination  très peu pour moi quand il s’agit des études. Quand mes professeurs nous donnent des devoirs je dois les faire dans l’immédiat. Malheureusement souvent ils se donnent le mot pour qu’on ait pleins de dossiers sur les bras à rendre à la même période. La sensation d’être envahie me gagne donc instantanément pour ne plus me quitter. Depuis que je suis présente sur instagram et le blog, j’ai aussi le stress de la publication. Il m’arrive d’avoir peur de ne plus avoir d’inspirations et de ne plus satisfaire mes abonné(e)s. Le soir dans mon lit je ressasse mes angoisses.

  • Stress de la conduite

J’ai le permis depuis mes 19 ans. Mes parents m’ont toujours poussé à le passer pour que j’en sois débarrassée. Depuis que je l’ai il est très très rare de me voir au volant d’une voiture. C’est vraiment en cas de réelle nécessité – donc à mes yeux jamais. J’ai peur des autres conducteurs, de caler, de ne pas savoir comment réagir à une situation dangereuse, de ne pas réussir à me garer, de mourir même.

Relaxation, remédiations

Je sais que je vais stresser toute ma vie. Je suis comme ça. Pourtant j’essaye au maximum de me contrôler, de réduire cette boule à l’estomac.

  • Être organisée au maximum. Je prévois à l’avance toutes les situations qui peuvent me mettre mal à l’aise et m’amener à angoisser. Je réfléchis à comment je peux les surmonter. Je prend du recul et en parle à ceux qui m’entourent.
  • Prendre du temps pour moi, pour me détendre. J’aime tout de même passer du temps avec mes amis.Je reste en général très souriante.
  • Penser positivement ! Je ne vais pas en mourir, tout va bien ! Tout sera vite finit.
  • Apprendre à respirer. Nous avons eu des cours à l’espe et je les met à profit aussi souvent que je peux.
  • Note à moi-même : FAIRE DU SPORT !!! Ça détend et vide l’esprit. Je dois me mettre au Yoga.
  • La lecture. J’ai fait une licence de lettres modernes. Cela permet de changer d’univers et de s’extraire de ses soucis quotidiens. Après tout même les héros en ont.
  • Le théâtre. Là vous vous dites heu ok, elle n’aime pas prendre la parole et avoir l’attention focalisée sur elle. Lorsque j’en faisais je stressais peu voir pas du tout étrangement. Je ne suis pas moi à ce moment. Je joue un personnage. Les lumières dissimulent les visages. C’est comme un cocon. Et on n’est pas seul. Une équipe nous soutient et vit la même chose.

 

J’ai encore énormément de travail sur moi à faire. J’ai conscience que ce stress chronique est lié à un gros manque de confiance en moi. Il faut que j’apprenne à prendre sur moi et à prendre plus de risques pour être par la suite fière de moi, de ce que j’ai accompli. Au lieu de tout garder pour moi j’en parle à mon entourage et à l’amoureux. J’écoute les conseils.

Et vous avez-vous déjà été atteint(e)s de stress chronique, permanent ? 

signature

Jolie blouse fleurie et manteau jaune

Rien de mieux qu’une belle blouse faite main pour se sentir unique !

Avant tout je tenais à dire que c’est la première fois que je publie un article avec les cheveux attachés. Ils ne sont pas encore bien longs, mais assez pour faire un semblant de chignon. Sinon j’ai toujours adoré le jaune. Je me tourne très souvent vers cette couleur car j’aime mettre un coup de peps à ma tenue. C’est pour moi un signe de bonne humeur. En automne le soleil est parfois rare alors ça fait du bien de l’avoir sur soi. Autant être rayonnante, non ? Ce manteau – que j’ai dans ma garde robe depuis un bon moment déjà, est juste parfait pour la saison. Il s’accorde très bien avec ma toute nouvelle blouse fleurie. Sa coupe simple, sa matière légère, son motif fort, elle a tout pour elle ! Je me sens féminine et délicate telle une marguerite. Il y avait même une agréable surprise lorsque j’ai ouvert le colis, la blouse était parfumée. Elle m’a été envoyée par une créatrice française qui a longtemps travaillé dans le prêt-à-porter. Elle a aujourd’hui ouvert son propre e-shop La Morue et confectionne elle-même ses accessoires et blouses. J’ai décidé de porter un pantalon simple H&M de couleur bleu pastel qui se marie facilement avec le jaune et mes babies que j’aime porter au quotidien. C’est typiquement ce que je peux porter actuellement. Les robes et les jupes au dessus du genoux sont à prescrire dans mon travail. Avec cette tenue je suis parée pour une journée chargée en compagnie des enfants !

Manteau similaire / Pantalon : H&M / Blouse : LaMorue / Chaussures : La Redoute

DSC_8392DSC_8361DSC_8281DSC_8354DSC_8391DSC_8353DSC_8247DSC_8438DSC_8410

A très vite pour un nouvel article, en attendant passez une agréable semaine !

signature