Vivre avec deux chats en appartement

Au mois de Janvier une nouvelle boule de poils est arrivée à la maison. Je vous présente Nopal !

Avant l’adoption du chaton

Il faut savoir qu’au départ nous n’avions pas du tout prévu d’adopter un autre chat. En tout cas pas tout de suite, pas cette année. Un chat avant d’être une machine à ronrons c’est un budget. Il faut en prendre en charge beaucoup de choses, que ce soit pour tous les jours mais aussi pour les imprévus. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère car c’est un engagement sur le long terme ! – Je rabâche des choses qui sont logiques mais je pense que c’est important de le faire. En plus de cela nous avions déjà Onyx, un chat adulte, à la maison. Il avait ses marques, ses petites habitudes. Malgré tout nous n’avions pas beaucoup de doute sur sa sociabilité. Onyx a l’habitude de rencontrer d’autres animaux, des chats mais aussi des chiens. Il arrive qu’on aille chez nos parents respectifs, et tous les animaux se côtoient sous le même toit. Sauf que dans ce cas là il n’est pas chez lui. Il n’y a pas ses odeurs. A la maison c’est un autre chat, un inconnu qui débarque sur son territoire. Nous nous demandions quand même comment il allait réagir. Adopter un chaton est plus simple pour éviter les rivalités, surtout avec un mâle.

Jai toujours rêvé avoir un maine coon. C’est vraiment le chat dont j’avais le plus envie. J’aime tout chez eux, leur physique comme leur caractère. Ceux sont de gros chats poilus et pot-de-colle. Ils aiment être près de leurs maîtres. Ils font penser au Lynx, notamment grâce aux poils sur leurs oreilles. Ca me change énormément de Onyx car c’est un chat calme qui déteste être porté. Il aime les câlins  quand monsieur a décidé. Nopal c’est tout le contraire. Elle est très joueuse et réclame très souvent des papouilles. Un amour avec tout de même un petit caractère.

Nopal_7

Comment avons-nous trouvé Nopal ?

Pour la petite histoire, ceux sont mon beau-frère et sa copine qui nous ont fait craquer. Ils venaient tout juste d’adopter un chiot, leur bébé Nuts un berger australien croisé husky. Ca a commencé à nous trotter dans la tête. Pour se trouver des excuses on se disait « Onyx a bien envie d’un compagnon de jeu, non ? », alors que les chats n’ont pas peur de la solitude. Quelques jours plus tard les recherches ont commencé. J’avais déjà pour habitude de regarder plusieurs site d’élevage de maine coon mais c’est sur le Bon coin, je l’avoue, que nous avons vu sa première photo. C’est la première fois que je voyais un coon dans ces couleurs. Après avoir bien lu la description, il s’est avéré que c’était une éleveuse professionnelle. Geoffray comme moi l’avons eu plusieurs fois au téléphone pour avoir des informations. Elle nous envoyait régulièrement des photos pour suivre sa croissance. Nopal était réservée une fois un acompte versé et nous avions hâte de l’avoir avec nous, enfin ! Le jour J, nous avons été accueillis chaleureusement. L’éleveuse avait une grande propriété avec un espace dédié aux chats, aussi grand que notre seul appartement ! Nous avons pu voir la famille de bébé Nopal en passant par le père jusqu’à la tante. Ensuite nous sommes descendus et là je n’ai jamais vu autant de papiers pour un chaton. Nous avons même constitué un dossier à la maison tant il y’avait de documents. Bref, tout était en règle, Nopal est un chat maine coon LOOF, testée contre les pathologies héréditaires. Nous sommes partis sereins, heureux avec la petite pour une toute nouvelle aventure. 

Nopal_11

La découverte de la maison et du maître de maison Onyx

J’avais lu qu’il valait mieux enfermer l’ancien dans la chambre, et laisser la nouvelle vagabonder dans le salon, pour qu’elle puisse faire ses marques. C’est donc ce que l’on a fait. Elle a vite compris qu’il y avait un autre habitant et qu’il n’était pas bien loin. Mais c’est vrai que j’ai vite ouvert à Onyx. N’ayant jamais eu d’agressivité envers le chat de ma maman – qui pourtant est une vraie râleuse, je lui ai fait confiance. Il s’est calé sous la table pour se contenter de l’observer d’un œil. Au départ Nopal ne l’a pas approché. Elle l’a même fuit, comme si elle avait un peu peur. Onyx ne l’a jamais cherché. A peine trois jours plus tard, ils jouaient ensemble comme s’ils avaient toujours vécu ensemble. Par contre on a vite remarqué qu’elle avait son petit caractère et qu’elle n’aimait pas qu’on ait le dessus sur elle. Nopal la rebelle ! Dès que Onyx se mettait sur elle, la plaquait sur le sol, elle râlait. Ca ne dégénère jamais car Onyx est clairement une crème. Dès qu’il l’entend pousser un miaulement il s’écarte. Aujourd’hui ils dorment à côté et se font pleins de bisous.

Onyx et Nopal_3

Conseil n°1 : Acheter une fontaine à eau.

Les coon sont des chats qui adorent boire au robinet. Ils jouent avec leurs pattes et éclaboussent partout. La notre a été trouvée sur le site Zooplus. On l’avait acheté pour Onyx au départ car il buvait très peu. Résultats, il avait tendance à faire des infections urinaires. Oui cela existe chez les chats. C’est plus fréquent chez les mâles. Si vous pensez que votre chat en fait un – il reste longtemps dans sa litière et peut même hurler, foncez chez le vétérinaire le plus vite possible ! Les deux chats ont adopté la fontaine à eau et ne boivent plus qu’avec ça.

Conseil n°2 : Prendre un arbre à chat géant.

Onyx avait déjà un arbre à chat imposant. Il a toujours adoré se prélasser dessus. Mais il commençait à se faire vieux. Il tanguait lorsqu’il sautait dessus. Les cordes étaient abîmées à force qu’il fasse ses griffes. On s’est donc dit qu’il était temps de changer. Geoffray a cherché un arbre qui puisse convenir à la masse imposante de ce chat.

Onyx et Nopal_1

Conseil n°3 : Disposer un peu partout des jouets.

On y avait pas forcément pensé mais on s’est vite rendu compte que Nopal était une véritable joueuse. Elle attaque tout, et ne s’arrête jamais. Donc pour éviter qu’elle ne mange les câbles ou autres objets dangereux, nous avons acheté plusieurs jouets qu’on a laissé un peu partout dans l’appartement. Ce qui nous fait beaucoup rire c’est de la voir courir comme une folle alors que Onyx l’observe étonné, perché sur son arbre à chat. Ils sont tellement différents c’est fou.

Nopal_9

Conseil n°4 : Séparer les gamelles

Onyx et Nopal ont chacun leur gamelle. Celle du plus vieux est en hauteur pour que la petite ne puisse pas venir lui piquer un peu de pâté. Nopal est une véritable goinfre. Elle n’hésite pas une seconde à pousser pour tout manger. Ils ont tout de même leur gamelle en commun où on leur met à volonté des croquettes. Les chats aiment venir manger tout au long de la journée.

Conseil n°5 : Ne pas oublier le brossage quotidien.

Nous avions demandé conseil à l’éleveuse pour ça. Onyx ayant les poils courts, on le brossait rarement. Pour le coon on nous préconisé de le faire deux fois par semaine. Nopal apprécie donc c’est parfait.

Conseil n°6 : Ne pas négliger l’ancien pour le nouveau

Oui c’est vraiment trop mignon un chaton. On a envie de faire pleins de câlins et de jouer sans arrêt avec lui. Mais l’ancien peut vite se sentir délaisser, voire menacé par le nouveau. J’ai donc maintenu toutes mes habitudes avec monsieur Onyx. Je le prend dans mes bras et le fait jouer. Je n’ai jamais eu de crise de jalousie de sa part puisque la cohabitation a été ultra rapide. J’ai conscience que nous avons eu beaucoup de chance. Merci Onyx ! Le plus important c’est que les chats reçoivent la même attention. Aucun ne doit être privilégié.

Onyx

Des photos et toujours plus de photos

Nopal_8

 

Onyx et Nopal

Nopal_5

Onyx et Nopal_2

Nopal

Publicités

Parmi les cactus en salopette

J’ai de plus en plus des envies de voyage, de chaleur, de paysages exotiques. Le temps de ce printemps doit y être pour quelque chose. 

Avec le chéri nous avons déjà commandé nos billets pour Barcelone, et je n’ai qu’une hâte c’est de m’envoler là-bas. J’ai eu une année chargée entre mon travail, et mes révisions, que je vais avoir besoin de me changer les idées. C’est aussi une manière de se retrouver en amoureux. Mais aujourd’hui je vous emmène avec moi découvrir les serres tropicales, et cela en plein Lyon. Comme quoi pas besoin d’aller bien loin pour être dépaysé. On est ailleurs le temps d’un instant. J’aime toutes ces couleurs, ce vert, cet orange. Je m’y sens à l’aise, comme chez moi. Le look du jour est simple mais il me correspond totalement : un t-shirt crop top et une robe salopette. Un détail doit tout de même être mentionné, la salopette est un chouïa courte. Il est impossible de se baisser sans qu’elle remonte. Un conseil, mettez un short en dessous au cas-où, sinon les fesses seront à l’air –oups c’est dit. Je suis toujours aussi fan du jaune et je trouve que cette couleur se marie très bien avec le bleu.

Je souhaitais aussi faire un point sur le petit tatouage éphémère que je porte. Il me vient du site Ameneaskinart. J’en ai reçu quatre en tout mais je vous présente celui qui était mon « test ». L’application n’est pas bien compliqué. Elle nous rappelle celle des tatouages qu’on se mettait lorsqu’on était petit. Pour ce qui est de la tenue, c’est indiqué que c’est censé tenir de 3 à 10 jours. J’ai constaté qu’au bout de deux jours, il avait presque disparu. La chaleur, les frottements n’aident pas. Le point positif des tattoos éphémères c’est que l’ont peut tester, voir si on apprécie pour pouvoir peut-être passer à un vrai plus tard. D’ailleurs j’ai toujours voulu me faire un lettrage sur les côtes. La marque m’en a envoyé un alors je vais voir si j’apprécie. De plus, si vous êtes une adepte de festival de musique les tatouages éphémères sont de bons accessoires pour peaufiner un look bohème hmm ça me donne des idées.

T-Shirt : Pull&Bear / Salopette : Pull&Bear / Bottines : IKKS / Tattoo éphémère : Ameneaskinart ( -20% Mlleflaa20)

Parmis les cactus_10Parmis les cactus_13Parmis les cactus_6Parmis les cactus_1

Parmis les cactus_7Parmis les cactus_3Parmis les cactus_4Parmis les cactus_2Parmis les cactus_5

signature

J’ai adopté le trench

Cette année le printemps a été précoce, mais dès qu’un petit rayon de soleil apparaît je sors immédiatement pour aller admirer les jolies fleurs. 

Le week-end dernier nous avons eu un temps très agréable, avec des températures estivales. On a vite filé faire des photos avant que les nuages noirs reviennent en force. Ces derniers temps, la météo est plutôt capricieuse. Le soleil est présent puis en une seconde la pluie nous tombe dessus. Ce jour là nous n’avons pas eu le temps d’arriver jusqu’au parc –Google home m’avait prévenue, alors c’est à l’université Lyon 1 que nous nous sommes arrêtés. Il y a pas mal d’arbres fleuris par-ci par-là, ce qui donne un tout autre charme à cette fac. En tout cas il faisait tellement bon que j’ai inauguré mon tout nouveau trench. C’est une pièce qui s’associe avec tout. Il peut donner un côté chic comme il peut très bien aller avec un look plus casual. Un classique quoi, qui pourtant ne m’a jamais attiré. Cette année je me suis laissée tentée, verdict je suis totalement convaincue. Si comme moi vous n’êtes pas très grande n’hésitez pas à regarder du côté des collections enfants, on trouve des merveilles. Celui que je porte n’est pas large, ni trop long. Ainsi, je ne suis pas perdue dedans. Cela évite de tasser ma silhouette que je ne trouve déjà pas imposante. Pour le reste de la tenue c’est en toute simplicité. J’aime être à l’aise quand je pars en vadrouille. Suivez-moi !

Pantalon : H&M / Trench : Zara / Montre : Elixa

Trench_4

Trench_2

_dsc0540

Trench_8

Trench_11

Trench_5

Trench_13

Trench_3

Trench_10 (2)

Trench_1

signature

Mon pêcher mignon : Le smoothie bowl

J’ai posté il y a quelques jours une photo d’un smoothie bowl sur Instagram, préparé par mes soins. Vous avez été nombreux à me demander une recette, alors je m’exécute. Sachez qu’il existe pleins de bonnes recettes et que vous pouvez tout à fait créer la vôtre selon vos goûts et vos envies du moment. 

Pour 2 personnes :

Pour la Base

♥  400 ml de lait d’amande

♥   1 sachet de fruits rouges congelés ( je les prends chez Picard )

♥  1 banane

♥  1 cuillère à café de sirop d’agave

Pour le Topping

♥  1 banane

♥ Des framboises

♥  Des myrtilles

♥  De la noix de coco râpée

♥  Des noix de pécan

♥  Des éclats d’amande

Passez tous les ingrédients au blender sans ménagement. En été j’aime rajouter de la crème glacée, notamment au yaourt. Je diminue donc la quantité de lait pour que la base ne soit pas trop liquide, car ce qui est important c’est que celle-ci tienne lorsque vous allez passer à la décoration. D’ailleurs c’est ma partie préférée. On peut laisser aller son imagination, sa créativité. Le smoothie bowl doit être beau pour qu’il nous fasse saliver !

img_9987

Régalez-vous bien et surtout n’hésitez pas à m’identifier si vous refaites la recette. Des bisous et à très vite !

signature

Bienvenue joli printemps

Le printemps est là ! Je ne suis que joie face à toutes ces fleurs qui bourgeonnent, ces rayons de soleil qui réchauffent ma peau.  

Oui ce n’est pas officiellement le printemps mais dès que les températures ont commencé à augmenter, et que le soleil a pointé le bout de son nez j’ai crié à la belle saison. Malgré le dicton « avril ne te découvre pas d’un fil » j’ai lâché mes collants et mon écharpe. Oui je sais nous ne sommes pas encore au mois d’avril, mais justement ! La plupart des gens que je croise sont encore avec leurs manteaux alors que moi je n’ai qu’une envie c’est de sauter partout avec mes jambes nues. Regardez-moi ces jolies fleurs, ces magnolias sur la place du théâtre. Dans quelques jours ils seront tous bien fleuris. On est tout de suite de bonne humeur. Mon cœur balance réellement entre l’automne et le printemps. Ces deux saisons ont beaucoup de charme. Mais le printemps c’est le basculement dans la vie. Tout renait. Les oiseaux ressortent et chantent en chœur avec le soleil et les bourgeons. J’ai hâte de vous concocter pleins de looks en robes. En attendant je vous laisse avec ce superbe pantalon jupe culotte, tellement pratique et confortable à souhait.

Pantalon : Asos / T-shirt : Bizzbee / Montre : Elixa

_DSC0181_DSC0130_DSC0223_DSC0228

_DSC0217_DSC0151_DSC0230_DSC0199_DSC0274

signature

J’attend ma Ferrari

Sans doute le dernier look « hivernale » de l’année. 

A l’heure où je vous écris les fleurs commencent à bourgeonner un peu partout. Le printemps s’installe petit à petit. Le temps s’est adoucit et la météo annonce 17 degrés aujourd’hui sur Lyon ! Pourtant il y a pas encore très longtemps, j’étais emmitouflée jusqu’aux oreilles. On avait des températures en dessous de 0, et la neige menaçait de surgir à tout moment. Alors retournons en hiver le temps de cet article. Le chéri et moi voulions absolument shooter près de ce grand bâtiment, la manufacture des tabacs qui fait office d’université. Je suis amoureuse de cette façade en briques oranges.

Malgré tout je voulais vous partager en vitesse ce look car il est assez rare que je porte ce type de pièces. En règle générale je porte peu de robe moulante. Ce n’est pas adapté à ma morphologie et je ne me sens pas forcément à l’aise dedans. J’ai d’ailleurs pris une taille M, pour qu’elle ne soit pas trop près du corps. Cette robe est ultra simple en apparence. Je ne sais pas si vous avez vu la tendance du moment avec les bandes latérales, notamment sur les pantalons. Hé bien moi, pour faire différemment des autres j’ai opté pour les bandes latérales sur les manches de cette robe. Vous connaissez déjà mon amour pour le jaune. J’ai associé de grandes chaussettes jaune pour faire un rappel à la tenue. Et pour donner un côté un peu plus urban street et pour protéger mes oreilles de ce froid de canard, je porte un bonnet piqué à l’amoureux. Comme quoi on peut aussi trouver des choses sympa dans les gardes robes de nos hommes. Le perfecto en effet daim était la cerise sur le gâteau, la touche finale au look ! Je l’aime et je ne suis pas prête de m’en séparer.

Bonnet :  / Perfecto : Zara / Robe : Pull & Bear / Chaussures : Justfab

 

IMG_9747

 

_DSC0363IMG_9745

 

IMG_9748IMG_9744IMG_9754

A très vite pour un article plus printanier.

signature

Un jour d’hiver

Si seulement on pouvait garder notre grande roue, comme la sublime Paris. 

Lyon est déjà une très jolie ville, avec de très belles façades. Mais il est vrai que la grande roue sublime parfaitement la place Bellecour. D’autant que cette place n’est pas ma préférée. Je la trouve « vide ». J’aimerai que cette roue reste toute l’année. Et puis après tout ça éviterait de la défaire et de la remonter quelques mois après, non ?

Je voulais absolument vous montrer le look que j’ai porté pour rencontrer la douce Estellevous pouvez la suivre sur son instagram également. J’ai passé un agréable moment en sa compagnie. Elle est à l’image de ses photos : la douceur ! Elle a aussi eu la gentillesse de nous prendre le chéri et moi en photo. J’avais encore plus hâte de vous les présenter. C’est de la bonne humeur garantie ! Pour en revenir au look, c’est clair que je ne risque pas de le reporter de si tôt. Ce matin il faisait -4 au compteur mais en ressenti il faisait « au moins -8000 » ! Je ne quitte plus mes gros pulls. En tout cas j’ai eu un véritable coup de cœur pour ces deux pièces. La chemise est fluide et très agréable à porter. D’ailleurs, je veux m’en acheter plus car ca va finalement avec tout. Quant à la jupe, le motif à carreaux est vraiment adorable. C’est très discret en photo mais je vous laisse aller voir de plus près sur le site.

Jupe : Asos / Chemise : Asos

_DSC1136

_DSC0059

_DSC1145 (2)

_DSC1117

_DSC0081

_DSC0037

signature

Bêtisier 2017

Pour le premier article de 2018, je vous propose de visionner toutes les photos que je classe dans les ratées. 

J’aime garder la totalité des photos prises lors des shootings. Ca permet d’avoir de bons souvenirs et de bien se marrer par la même occasion. Au lieu de garder tout ça pour moi je me suis dis que ce serait sympa d’en faire un article bêtisier. J’aime énormément les lire chez les autres blogueuses alors pourquoi pas. Allez c’est parti, accrochez-vous bien car il y a des pépites.

  • Les aléas de la météo
  • Quand je fais l’imbécile
  • Quand je parle au chéri
  • Quand j’en ai marre des gens qui passent
  • Quand je ferme les yeux, et que je fais des grimaces du coup
  • Quand je suis morte de rire

Bonne année et que 2018 soit meilleure encore ♥️

signature<<
p>

De la neige sur Lyon

Ce paysage si blanc, si paisible. On redevient enfant le temps d’un instant. 

Je vous retrouve pour un article en toute simplicité. Lundi matin Lyon s’est réveillé sous un manteau blanc. A peine réveillée, je me suis précipitée à la fenêtre pour voir la beauté du paysage. Tout devient merveilleux sous la neige. Mais elle engendre aussi beaucoup de galères, de surprises. Nous ne sommes pas forcément prêt à l’accueillir sur nos routes car il neige peu sur Lyon. Résultat, je me suis retrouvée sans bus pour aller au travail. Nous nous sommes quand même chaussés, mit un bonnet et nous sommes partis au parc le plus près de chez nous pour jouer dans la neige. Il fallait vite en profiter car elle n’allait pas tenir bien longtemps. Les arbres fondaient déjà. En attendant de revoir la Haute-Savoie sous la neige, je vous partage les clichés que nous avons pu faire avec l’amoureux.

Bonnet : Capcho

_DSC0167_DSC0195_DSC0201_DSC0235_DSC0228_DSC0154_DSC0165_DSC0218_DSC0175_DSC0234_DSC0160_DSC0240_DSC0200_DSC0233

Je vous retrouve très vite pour un futur article. signature

Les Fêtes des Lumières de Lyon

Lyon s’illumine pour un week-end magique. Je vous emmène avec moi ! 

Histoire de cette fête

Il faut savoir que cette tradition est née au 19 ème siècle. Les autorités religieuses avaient lancé un concours pour réaliser une statue de la vierge Marie, en bronze dorée. C’est celle que l’on peut apercevoir au sommet de la basilique de Fourvière. Mais à cause d’inondations l’inauguration a dû être reportée. Le temps finit par se calmer et les lyonnais décidèrent de poser des lumignons à leurs fenêtres. C’est ainsi que la fête des lumières apparut. Aujourd’hui, ça a prit beaucoup plus d’ampleur puisque la ville fait appel à des éclairagistes, designers, vidéastes, architectes, artistes pour nous proposer de somptueux spectacles de nuit. Les monuments deviennent de vraies œuvres d’art.

Lumignons

Parcours

Il y a normalement un parcours à suivre dans toute la ville. Je ne l’ai trouvé très instinctif. C’était un peu le bazar, et il arrivait très souvent qu’on soit ou que les autres soient à contresens. Heureusement que les rues sont larges et que les voitures ne sont plus autorisées sur les routes. (Soyez indulgents sur les photos, c’était notre première de nuit et ça n’a pas toujours été simple pour être bien placé)

  • Cathédrale Saint Jean

Nous avons commencé notre soirée par Saint Jean. Si je devais vous conseiller un endroit à voir c’est clairement la cathédrale. Les animations sont très colorées et accompagnées de sons. Du violet, du bleu à souhait, tout ce que j’aime : un véritable spectacle. On assiste à une déconstruction / reconstruction du monument. C’est ce que nous sommes allés voir en premier car il y a énormément de monde sur la place.

Saint Jean (4)

  • Le Parlement

Il n’y a pas grand chose, mise à part un jeu de lumière sur les façades. Il n’est d’ailleurs pas éclairé tout le temps. J’ai eu l’impression qu’il s’allumait au même moment que le spectacle de la cathédrale. Cela reste très joli à observer.

ParlementParlement (2)

  • Le Théâtre, place des Célestins

J’ai été surprise de voir le théâtre aussi joli cette année. J’avais été très déçue l’année dernière. Toutefois il n’y a aucune animation. Cela reste une simple projection statique. Le monument est quand même bien mit en valeur grâce aux couleurs et détails contrastés.

Le Théâtre

  • Place des Jacobins

Voici ma plus grosse déception de la soirée. Cette place et cette fontaine sont vraiment mon endroit favoris de la Presqu’île. J’en attendais beaucoup. Ils se sont contentés de poser une simple bulle autour de la fontaine, de mettre deux horloges. La lumière ne change pas, elle « clignote » tout simplement et est accompagnée d’une musique. Rien de plus. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Alice au Pays des Merveilles.

Place des Jacobins

  • Place des Terreaux : L’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux Arts

Tout comme la cathédrale Saint Jean nous avons le droit à un spectacle animé. Il s’intitulait « Enoha fait son cinéma ». La petite fille et son chat rejouait certains passages connus de film, tels que E.T, Star Wars … C’est agréable à regarder. On essaye de deviner de quels films il s’agit.

Enoha fait son cinéma (2)

Enoha fait son cinéma

  • L’Opéra

Il y’avait comme des pêcheurs. J’ai trouvé que c’était poétique mais bien simple. Il n’y avait ni son, ni lumière qui change.

Opéra pêcheur de goutes

  • Cordeliers

Je l’avais déjà vu en photo, ou sur instagram. Je pensais que c’était des poissons au premier abord. Mais en réalité ceux sont des chouettes, comme celle d’Harry Potter vous voyez ? Au sol il y’a leurs oeufs qu’elles couvent, protègent. On est resté pas mal de temps devant elles tant on a aimé le bal aérien qu’elles faisaient.

Chouettes (2)

  • La place Bellecour

Nous avons terminé avec cette place que j’ai beaucoup aimé. De loin on aurait dit un vaste champ de fleurs illuminés. Même Louis XIV avait mit sa cape parsemée de soleil. Les fleurs changeaient de couleurs. La féérie était bien présente.

Fêtes des Lumières BellecourLouis XIV et sa cape

Curlymlleflaa Fête des Lumières

Mon ressenti

Tout comme l’année passée j’ai été éblouie par la Cathédrale Saint Jean. On voit qu’ils focalisent tout sur ce monument. Les lumières jouent avec la structure de la cathédrale. La ville est très belle avec toutes ces lumières, cette magie ambiante. Lyon rayonne. Malgré tout je garde une légère déception. Pour la majorité des lieux cela reste très statique. Le parcours que nous avons choisi se fait assez vite puisqu’il n’y a pas d’animations à suivre, à observer. Nous avons de nombreuses façades, fontaines qui auraient pu être mit en lumière et accueillir des animations. Les rues de la Presqu’île restent assez fades. J’aurai aimé qu’elles soient décorées pour Noël par exemple, puisqu’une fois les installations de la fête il ne restera rien. Cela n’aurait pas juré puisque des guirlandes restent des lumières.

La foule est un point à ne pas négliger même si j’ai trouvé qu’il y’avait moins de monde que l’année dernière. La circulation a été simple dans l’ensemble malgré que les sens de circulation n’ont pas toujours été respectés. Je vous conseille d’y aller le premier jour, avant que les touristes arrivent en masse.

L’année d’avant nous avions été un samedi avec mes parents. C’était le retour de la fête car l’édition de 2015 avait été annulée. La sécurité avait été renforcée. Il y avait un large périmètre de sécurité où des militaires, policiers nous fouillaient. Mais cette année j’ai été choquée de voir que la sécurité était quasi inexistante. Les agents de sécurité nous laissaient passer sans nous regarder. Ils n’étaient pas armés.

Je compte quand même y retourner l’année prochaine, et j’espère pouvoir emmener ma sœur ou mes beaux-parents qui n’ont pas encore eu l’occasion de venir pour cet évènement. Cela reste un moment magique, avec il faut le rappeler une belle histoire derrière. 

signature